La maison des enfants

La “Casa de los Niños “ ou “la maison des enfants”  est née  d’une grande préoccupation pour la souffrance de l'enfant. Parce qu'il est encore très petit, il peut présenter des signes d'agressivité, d'ennui, d'hyperactivité, de manque de concentration et autres difficultés mentales et organiques qui dénotent des troubles graves, si fréquents chez les adultes dans le monde d'aujourd'hui.

Ce projet de la Fondation AMI , situé sur une ferme agricole à Cotacachi, à 100 km au nord de Quito, Equateur, consiste en un environnement d'accueil de jour  pour  les enfants âgés de 0 à 4 ans et leur maman en situation d'extrême vulnérabilité. Les parents  sont donc aussi des acteurs clés de ce travail. La capacité actuelle d’accueil  est de 60 enfants.

Ce travail est un effort incessant pour convertir les études et la recherche en neurobiologie et dans d'autres domaines de la connaissance en outils qui nous permettent de comprendre les lois qui régissent le développement des êtres humains et de créer des environnements qui facilitent leur pleine réalisation.

L’accompagnement  des familles et des enfants et le suivi sont envisagés sur le long terme. Cependant, c'est dans le domaine de la vie pratique, dans le type d'environnement et de soins que nous offrons aux enfants et à leurs familles, où nous nous distançons suffisamment de la pratique conventionnelle pour organiser une proposition, celle de traiter l'enfant comme une "autre personne"légitime. Nous démontrons chaque jour qu'il est tout à fait possible de favoriser des expériences d'amour et de compréhension pour les enfants dans la période délicate de la petite enfance.

A “La maison des enfants” ou “casa de los niños " nous organisons un environnement qui  permet de satisfaire les besoins authentiques des enfants. C'est un environnement décontracté où chacun peut se manifester tel qu'il est et s'ouvrir aux processus d'auto-thérapie, exprimer son inconfort, se découvrir et trouver ses propres centres d’intérêts. Nous observons dans cet environnement des récupérations "miraculeuses" qui sont possibles sans recours aux médicaments ou aux analgésiques, mais grâce au soin attentif des adultes qui s'expriment dans la délicatesse de leurs gestes, dans un langage accessible et opportun qui prend en compte l'état de la logique de l'enfant, dans l'affectivité qu'il offre sans conditionnements, pressions ou attentes.

La Casa De Los Niños en Cotacachi Ecuador

Todo esto contribuye a la recuperación de su sentimiento de aceptación, de sentirse querido, de poder confiar en sí mismo y en otros. La personalidad del niño también se proyecta desde sus primeras experiencias de autonomía, que se desarrollan en torno a su alimentación y motricidad.

Tout cela contribue à la récupération du sentiment d’être reconnu, d’être aimé, de  confiance en soi et aux  autres. La personnalité de l’enfant commence á se construire dés  ses premières expériences d'autonomie, qui se développent autour de ses capacités d'alimentation et de motricité.

A "La Casa de los Niños", nous ne forçons pas les enfants en aucune circonstance. Nous respectons leurs signes de satiété, de plénitude ou d'intolérance. Nous offrons des espaces intérieurs et extérieurs pour le développement de leurs compétences, où une attention particulière est accordée à la présence et à la non-ingérence des adultes. Les enfants ayant un processus de développement similaire partagent des espaces communs.

La sensibilité, l'intelligence et la capacité de l'enfant sont évidentes en tout temps, à la fois lorsqu'il décide de collaborer avec ses soins et lorsqu'il choisit la nourriture qu'il veut se servir, les coins et les matériaux qu'il veut utiliser et la durée de ses activités. Le rôle des adultes exige une préparation constante pour comprendre l’enfant et est orienté vers l'apport de nutriments de qualité, des vêtements confortables pour leurs mouvements et des matériaux adaptés à leurs besoins. Nous enrichissons l'environnement physique que les enfants utilisent, observant avec attention les détails de leurs manifestations motrices, émotionnelles, personnelles et sociales, afin de correspondre à leurs intérêts légitimes à chaque moment de leur vie, favorisant le développement de leurs multiples compétences, et tout cela peut être observé par les familles qui viennent passer la matinée avec leurs enfants.

Ce processus vital et unique de chaque enfant a des expressions importantes: Intérieurement, dans une maturation appropriée de leurs structures neurologiques, qui comme nous le savons ne  se produit qu'á cette période de leur vie. Extérieurement, elle s'exprime dans sa capacité à faire face aux obstacles, à prendre des décisions, à collaborer avec les autres, à respecter les règles de la maison et à découvrir la bonté des limites, qui lui permettent de voir au-delà de sa propre perspective et rende possible une coexistence adéquate et généreuse. Il s'agit de processus de récupération  pour des enfants souffrant d'un large éventail de troubles neurologiques causés par des environnements inadaptés à leur vie: violence physique ou psychologique, surstimulation, abandon, malnutrition,  manque d'espaces d'expression.

Pour prendre soin de la santé des enfants, nous utilisons des remèdes préparés à la maison, rassemblant la riche tradition de nos villages et de nos grands-mères. Cela nous permet une approche chaleureuse, humaine et personnelle de la douleur de l'enfant. Cependant, nous n'excluons pas l'utilisation de médicaments ou de soins cliniques dans des situations particulières. Nous constatons que les problèmes de santé de l'enfant disparaissent très rapidement dans cet environnement.

La Maison des enfants n'est pas un organisme de bienfaisance ni une méthode. C'est avant tout un mode de vie. Sans références d'attachement, d'affection et de bon traitement, comment inculquer des valeurs à nos enfants? Nous n'incorporons le sens social que lorsque nous le vivons à partir d'une base de respect de notre vie, et non lorsque nous sommes forcés ou conditionnés par des "valeurs", nous obligeant à une double morale.

Luis partage maintenant quelque chose qui lui appartient, après plusieurs expériences dans lesquelles nous lui avons confirmé qu'il y a quelque chose qui lui appartient et qui ne peut être pris qu'avec son consentement. Nous ne le forçons pas, nous ne lui disons pas que les bons ou mignons enfants partagent des choses.

Lola accepte de plus en plus calmement qu'un autre enfant soit pris en charge, après que nous ayons pris soin d'elle et que nous continuions à prendre soin d'elle avec beaucoup de dévouement quand elle en a besoin.

Joseph n'est pas obligé de manger et il aime beaucoup presque tout ce qui lui est offert.

Sara peut manger en utilisant á sa faim ses couverts, demandant ce qu'elle aime et se servant la quantité qu'elle veut... Pierre pratique l'équilibre... Paola aide à faire son lit... Ivan ne veut plus passer du temps dans le jardin...

L'adulte se fait  petit pour entrer dans une relation respectueuse avec l'enfant et le regarder dans les yeux. Lors de promenades ou autres activités d'accompagnement, il ne force pas la main ou la marche de l'enfant. Il entre dans  le rythme de l’enfant . Ainsi, l'enfant peut se reposer sans conditionnements, prendre un bain sans précipitation et selon un horaire qui lui convient. Il peut aussi accepter sereinement les invitations et profiter d'autres environnements.

Les références de routine dans la vie de l’enfant sont essentielles pour la construction de  sa sécurité émotionnelle et la création de structures temporelles. Chaque enfant est averti de ce qui se passe avec sa personne, de ce qui l'entoure et de ce qui l'attend. Rien ne se passe à la "Casa de los Niños" sans que les enfants ne le sachent à l'avance, afin qu'ils aient la tranquillité d'esprit et le temps de s'installer émotionnellement face á de nouvelles circonstances. Ainsi, en les prenant en compte, nous permettons aussi aux enfants d'intégrer le sentiment d'être acceptés et aimés.

Il est possible de jouer à l'extérieur en complicité avec la nature. À l'intérieur de la maison, en plus des espaces qui permettent aux enfants de vivre différentes expériences, l'adulte offre quelques activités auxquelles l'enfant peut participer librement, comme la danse, la musique, des projets manuels, regarder et écouter des histoires.

La vie de l'enfant se nourrit de nombreux détails. Il nous regarde, nous perçoit, nous imite. Tout est important: comment nous lui parlons, comment nous le touchons, comment nous fermons les tiroirs des meubles, comment nous posons le tapis, comment nous le saluons et lui disons au revoir.

Les enfants expriment un réel plaisir à aider: ils balaient, lavent la vaisselle, rangent les jouets  dans leurs espaces respectifs, mettent la table, nettoient la table, mettent les ingrédients à leur place, mettent leurs vêtements dans leurs armoires. Nous notons avec étonnement et joie cette "période sensible d'ordre" dont parle la Dr Montessori. La cuisine est ouverte aux enfants qui marchent et mangent seuls. Comme ils aiment couper la laitue, les épinards, la bette à carde! L'adulte qui prépare les repas se fait petit assis á une table accessible aux petits curieux, qui ont l'occasion de partager avec elle la préparation des aliments et de goûter la nourriture dans ses différents états. Que d'émotions de préparer et de manger des gâteaux, et pas seulement pour les anniversaires! Aller chercher les oeufs au poulailler, nourrir les poules et les voir se promener avec leurs poussins. Faire une visite au  dindon, aux cochons d'Inde, aux lapins.  Combien de choses à découvrir, combien d’aventures à vivre!

D'autres activités importantes sont menées autour de la Casa de los Niños: par la Fondation AMI, le suivi de l'enfant et de sa famille, la diffusion de ces activités par le biais d'ateliers et de séminaires, et le soutien à d'autres initiatives dans différents secteurs du pays et du monde.

Non seulement nous offrons l'environnement  décrit, mais les familles peuvent  venir  avec leurs enfants á la Casa de los Niños et visiter les différents environnements que nous offrons. Tous sont respectés et acceptés, ainsi que leurs enfants. En cas de difficultés économiques, la famille est soutenue par la Fondation avec de petits prêts, en recherchant des bourses ou des contributions financières jusqu' à ce que leur situation s'améliore.

Il est dans notre intérêt de continuer à faire le suivis nécessaire, de démontrer que les familles avec les antécédents susmentionnés sont capables de mener une vie digne et d'être honnêtement intégrées dans la société. Il est également dans notre intérêt de créer des précédents et d'influer sur les politiques publiques, de veiller à ce que les organismes publics s'occupent de ce problème et soutiennent  la vie des enfants dans des situations particulières et de leur famille, en veillant à leur bien-être.

Amis de la Fondation

Graine d’Affection Suisse – Fondation Insolites Batisseurs – Voyageurs Du Monde – Graine d’Affection France -World Forum Foundation

Donation